Un coup d’œil sur le bureau du futur

Conseils de pro

Un coup d’œil sur le bureau du futur

Dans notre dossier “Bureau du futur”, André Sharpe, Directeur des Systèmes d’Information chez Regus, examine les principales tendances qui détermineront où et comment nous travaillerons dans le futur. Il nous offre ici un aperçu de l’avenir du bureau.

Entre les progrès technologiques, la dispersion des équipes et des lieux de travail, l’augmentation des travailleurs freelance ou contractuels, sans compter la hausse des prix de l’immobilier et l’arrivée de la génération Y sur le marché professionnel, le milieu du travail a beaucoup changé au cours des dernières années.

Cette évolution n’est pas prête de s’arrêter et il est certain que le bureau du futur sera bien différent de celui d’aujourd’hui. Notre expérience, ainsi que des études récentes sur les changements à l’oeuvre dans le monde du travail, nous permettent d’imaginer à quoi il ressemblera.   

Au cours des prochaines années, on peut s’attendre à ce que les entreprises adoptent une approche plus globale de leurs espaces de travail pour rechercher plus d’efficacité et d’agilité, avec une densité de personnel optimisée sur des sites multiples. Il y aura aussi un besoin croissant d’espaces collaboratifs.

Lieux de travail

Avoir des équipes dispersées entre plusieurs villes, voire plusieurs pays, est en passe de devenir la norme. En outre, les entreprises emploient de plus en plus de prestataires externes et de personnes à temps partiel en complément de leurs salariés à temps plein. Ces nouvelles tendances amènent à redéfinir la façon d’évaluer la performance des équipes et des individus et influencent également l’aménagement des espaces de travail et l’utilisation qui en est faite. 

Bien souvent, le bureau traditionnel n’est pas nécessaire au quotidien. Les employés peuvent aussi bien s’y rendre simplement pour participer à des réunions importantes et travailler le reste du temps à distance, à partir d’autres sites qui leur offrent un environnement professionnel là et où ils en ont besoin. La technologie et la culture des entreprises évoluent rapidement pour répondre à ces besoins de flexibilité croissants – nous y reviendrons dans de prochains articles.

Consolidation

83% des personnes ayant participé au récent sondage “The Futur of Work” conduit par CBRE (acteur britannique majeur du secteur de l’immobilier d’entreprise) dans l’univers des Services aux Entreprises, ont cité le « coût » comme étant leur préoccupation principale pour l’avenir. Le prix de l’immobilier étant en hausse constante, il devient indispensable d’utiliser plus efficacement les bureaux pour maîtriser les coûts. Cela pourra conduire à une augmentation des fusions et acquisitions, à laquelle nous assistons déjà, ainsi qu’à une diminution des implantations en centre-ville où les prix sont les plus élevés.

Densité

La densité du personnel pourrait vraisemblablement atteindre 1,75 personne par poste de travail dans des secteurs comme l’audit ou le conseil en management. C’est un effet secondaire de la consolidation et de l’agilité (dont nous reparlerons dans un instant). C’est aussi lié à l’augmentation des effectifs induits par une hausse de la charge de travail.

Bureaux “satellites”

Avec l’expansion des réseaux de transport urbains, le fait de disposer d’une implantation très centrale n’est plus aussi essentiel que par le passé. De nouvelles infrastructures de transport se développent dans le monde entier, de la Californie à Calcutta, qui mettent en particulier l’accent sur les lignes ferroviaires à grande vitesse. Ceci permettra aux talents et aux clients les plus excentrés d’accéder plus facilement à de nouvelles zones d’activité en devenir. L’immobilier étant souvent moins cher dans ces zones, les sociétés peuvent en effet investir dans des espaces de travail “satellites” dans lesquels les employés peuvent venir travailler quand ils en ont besoin.

Agilité

Avec l’augmentation de la densité du personnel et les avancées de la technologie, les salariés ne seront plus liés à un bureau fixe et le travail flexible deviendra de plus en plus courant. Les professionnels auront la possibilité de travailler à distance, que ce soit de chez eux ou de chez un client. Les bureaux partagés seront aussi de plus en plus utilisés. Selon leur emploi du temps de la journée, les salariés pourront décider de s’installer au siège social ou de travailler à partir d’un bureau “satellite” plus proche de leur domicile.

Collaboration

Le développement du travail flexible intensifiera les besoins en espaces de travail collaboratifs. Avec un nombre croissant de travailleurs à distance, les réunions en face à face seront de plus en plus nécessaires. Dans un rapport intitulé “Gestion de croissance : quelles stratégies utiliser pour faire face aux défis de l’expansion et de la gestion de coûts”, publié dans le cadre du rapport The Professional London, CBRE note que la majorité des sociétés-conseils auront besoin de 70% d’espaces de réunion ou d’échange en plus pour faire face à cette demande.

En résumé, je dirais que le bureau du futur sera sous-tendu par les notions d’efficacité, de flexibilité et de créativité. Pour répondre à ces besoins croissants, les dirigeants et managers devront innover en matière d’investissement immobilier.